Fantasme hôtelier

Dormir à l’hôtel, c’est quasi ma routine. Toujours en voyage, trois à quatre nuits par semaine, je sillonne le monde et fait de ces quatre murs, mon chez moi pour un soir.

Comme une certaine DRH que vous découvrirez dans ce recueil, j’ai  mes petites habitudes, et mes adresses préférées.  L’hôtel, un lieu si particulier avec  son atmosphère , son cadre, sa décoration, ses services et biensûr ses chambres, propices aux fantasmes, aux histoires infidèles, aux belles nuits d’amour. Combien d’heures ai-je aussi passé à écrire , à l’abri des regards, isolée du monde extérieur, enfermée dans ma bulle ?

J’espérais donc trouver un bon mélange de tout ça dans ce livre et  je n’ai effectivement pas été déçue. Les auteurs ont tous rivalisé de beaucoup d’imagination même si  je reste tout de même  un peu insensible aux histoires improbables ou trop fantasmées. Et quand  le fantastique s’invite, je perds malheureusement l’essence même de ce que je suis venue chercher : l’excitation.

Parfois,  je me demande si lorque l’on écrit de l’érotisme, on ne devient pas moins réceptif à sa lecture.  Pourtant allongée sur ma serviette à la plage, tous les yeux rivés sur cette magnifique couverture, je ne pouvais qu’être émoustillée,  mais je n’ai été que trop peu stimulée par ces textes. En même temps,   je suis très gourmande !!! Certaines nouvelles ont cependant capté plus que les autres mon attention :

Et particulièrement la première qui m’a transportée et fait vibrer, l’histoire d’Eugénie Daragon : » Surya Namaskar »

J’ai particulièrement apprécié aussi :

– « La chambre 5 « de Vincent Rieussec , l’histoire d’une vieille et de son gigolo.

– » La classe « d’Héloïse Lesage qui raconte l’histoire d’une organisatrice de colloques de médecins.

Et enfin  » Dans cette ville rouge  » de Rita.

Evadez vous, lisez, pénétrez le hall de l’hôtel et prenez possession des lieux. Que se soit un Formule 1 ou un palace cinq étoiles, vous trouverez certainement votre bonheur.

A consommer sans modération.

Une édition La Musardine

 

Pas de commentaire

Laisser votre commentaire